10 façons de devenir un•e meilleur•e développeur•euse

AccueilBlog10 façons de devenir un•e meilleur•e développeur•euse

train jedi

Que vous soyez jeune développeur•euse en formation ou expert dans votre domaine, ce qui est génial et à la fois très frutstrant, avec le code c'est qu'il y a toujours un moyen de perfectionner son apprentissage. Vous trouverez dans cet article quelques façons pour doper vos compétences.

N'hésitez pas à picorer les idées de cet article, à choisir celles qui vous plaisent le plus. Si vous en voyez d'autres, vous pouvez toujours me contacter afin que je partage votre contribution.

1. Apprendre l'anglais

L'anglais est le langage de communication principal dans le milieu du développement. Tous les bibliothèques, frameworks, outils ont au moins une version anglaise de leur documentation et beaucoup de développeur•euses utilisent la langue anglaise pour communiquer, coder les commentaires dans leurs projets, même si ce n'est pas leur langue maternelle.

Il est donc nécessaire que vous en maitrisiez vous même les fondamentaux. Ne paniquez pas : on ne vous demandera jamais de lire du Shakespeare. Les documentations et articles techniques sont en général très concrets et vont à l'essentiel. Aussi, en lisant des textes techniques, vous saurez bien vite repérer les termes clefs et comprendre le sens global de la phrase.

2. Lisez la documentation des bibliothèques que vous utilisez

Parce que la communauté qui les maintiens est grande, les bibliothèques populaire ont pour la plupart des documentations bien détaillées et pourra par exemple contenir des raisons pour lesquelles les utiliser ou non, des instructions de base pour l'installer au sein d'un projet, des cas d'usage type...

Il est aussi pertinent de revenir régulièrement sur la doc même si vous avez bien pris en main une technologie. Votre expérience pourra vous permettre de mieux comprendre des concepts qui étaient obscures quand vous avez commencé.

3. Participez à des conférences, des meetups

...ou regardez les sur Youtube, c'est plus écolo que l'avion (... je crois 🤔) : vous voyagerez de Sao Paulo à Helsinki et profitez de l'expertise de rockstars du développement, le tout depuis votre chaise de bureau, votre canapé voire même des transports en communs... Ca sera toujours plus utile que la dernière saison de Game of Thrones ! #TeamArya

hologram

4. Codez des projets

Sortez des tutoriels guidés pas à pas. En testant vos techno dans des projets concrets, vous vous heurterez à des obstacles dont vous devrez trouver la solution par vous même. C'est en cherchant la solution que vous creuserez dans les méandres de la lib et en comprendrez les détails de son fonctionnement

5. Finissez vos projets personnels

Il est très commun chez les développeur•euses d'avoir plein d'idées qui fourmillent dans leur têtes et de se lancer dans des nouveaux projets. Si comme moi votre compte Github ressemble fortement à un cimetière de side-projects jamais achevés, rassurez vous : vous n'êtes pas seul•e !

En revanche, en vous forçant à terminer vos projets, vous aurez la satisfaction d'avoir réellement abouti à un résultat et aurez eu à traiter aux 10 ou 20% les plus compliqués (cf: loi de Pareto). Ces projets seront aussi très valorisants lorsque vous postulerez à des offres d'emploi et que l'on vous demandera des exemples de code dont vous êtes fiers.

6. Diversifiez vos sources d'apprentissage

Suivant le type de media, le•a formatteur•ice, la méthode employée... les bénéfices des formations peuvent varier. N'hésitez donc pas à varier vos sources d'apprentissage.

luke

7. Partagez votre code, demandez des review

En confrontant votre code à la vision d'autres développeurs•euses, vous bénéficierez d'avis supplémentaires si ce que vous avez produit est lisible et réutilisable par d'autres. Aussi, lorsque l'on code avec l'idée que ce que l'on va faire sera relu, on est moins tenté de faire des raccourcis un peu sales et honteux.

8. Partagez vos découverte, vos expériences

Si vous testez un nouvel outil/langage/bibliothèque,... faites en un article. Ca vous forcera à formaliser ce que vous avez appris et vous permettra de prendre du recul sur votre expérience

9. Essayez vous à des spécialités qui ne sont pas les votres

Si vous êtes développeurs backend, prenez le temps de découvrir des spécificités CSS (Flexbox ou GridCSS par exemple), si vous êtes développeur frontend créez un worker RabbitMQ, allez chercher des cours sur le SEO, sur les méthodes agiles...

En sortant de votre zone de confort, vous aurez la possibilité de mieux comprendre les points de vue de vos différents collègues et donc d'anticiper leurs questionnement à l'avenir.

10. Autorisez vous des moments de repos

Vous n'êtes pas un algorithme de machin-learning. Votre cerveau a donc besoin de moments de repos afin de convenablement assimiler ce que vous apprenez.

  • Si vous ne codez pas sur vos projets perso tous les jours, ce n'est pas grave.
  • Si vous n'écrivez pas un article de blog par semaine, ce n'est pas grave.
  • Si vous n'avez pas testé le dernier framework à la mode, ce n'est pas grave.
  • Si vous préférez aller au ciné plutôt que d'aller encore à un meetup après votre journée de travail, ce n'est pas grave.

Comme le disent les Daft Punks, vous êtes humains après tout !

leia

Mentions légales - © Johan Soulet

Fait avec ❤️ à Nantes